Phospholipases et PI

no avatar
alixpa
Messages : 90
Inscription : 24 novembre 2020, 13:49

Phospholipases et PI

04 décembre 2020, 10:32

Hello,

J'avouerais que je panique un peu concernant la partie sur les phospholipases dans le cours sur les lipides : on a tout un schéma avec les explication du Pour Pivert mais je ne comprend strictement rien, qui fait quoi, comment ça marche, comment l'utiliser à quoi ça correspond... Je suis perdue ... ainsi que l'exemple du PI juste après ... j'aimerais bine être éclairée sur ce point ci du cours si possible

Merci !!

Avatar de l’utilisateur
CAMéléons
Tuteur de spé Odontologie et Kinésithérapie
Messages : 37
Inscription : 30 septembre 2020, 15:28

Re: Phospholipases et PI

04 décembre 2020, 13:31

Hello ! :D

Tout d’abord, les phospholipases coupent des glycérophospholipides.

Petit Rappel : Ces lipides sont constitués de deux AG (SN1 et SN2), d’un phosphate lié à un alcool (cet alcool peut être une choline, sérine…).

En fonction des phospholipases utilisées, tu vas donc couper à différents endroits de ton glycérophospholipide. Tu obtiendras donc des produits différents !

- La phospholipase A1 va couper au niveau du SN1, plus précisément juste avant le premier carbone de l’AG
- La phospholipase A2 va couper au même niveau que la A1, mais cette fois sur la chaine SN2
(Le Pr Piver utilise R1 et R2 sur son schéma pour désigner les chaines carbonées qui composent respectivement les AG de SN1 et SN2)
La coupure par ces deux enzymes entraine donc :
la libération d’un AG
→ la libération du reste de notre glycérophospholipide auquel il ne reste plus qu’un AG et un phosphate relié à un alcool → un lisophospholipide

- La phospholipase C coupe juste avant le groupement phosphate.
La coupure par cette enzyme entraine donc :
→ la libération d’un phosphate lié à un alcool (par exemple de l’IP3)
→ La libération des deux AG SN1 et SN2 encore liés, soit un DAG (diacylglycérol)

- La phospholipase D coupe après le groupement phosphate
La coupure par cette enzyme entraine donc :
→ la libération d’un alcool aminé qui peut être une choline, un inositol (en fonction ce qu’il y avait au départ sur notre glycérophospholipide)
→ la libération de deux AG (SN1 et SN2) qui sont donc encore liés à un phosphateun acide phosphatidique

Je te refais un petit schéma en reprenant la structure d’un glycérophospholipide comme elle est présentée dans la définition en espérant que ça soit un peu plus clair ;)

J’espère que ça t’a aidé, n’hésite pas à poser des questions si quelque chose n'est toujours pas clair ! Bon courage pour la dernière semaine, ne lâche rien !
Pièces jointes
20201204_150004-min.jpg
20201204_150004-min.jpg (109.14 Kio) Consulté 120 fois

Répondre

Revenir à « Mr Piver »