[Résolu] Compétences décisionnelles

Modérateurs : Bureau du Tutorat, Référents
Avatar de l’utilisateur
SHarmande
Tuteur Sciences Humaines
Messages : 75
Inscription : 17 janv. 2019, 12:38

Compétences décisionnelles

08 mai 2019, 12:51

Salut !
Je me suis rendue compte que j'avais encore du mal à faire la différence entre la capacité à consentir au soin, et la capacité à prendre une décision, parce que je vois le consentement au soin un peu comme une sorte de prise de décision... :?
Pourriez-vous me donner des exemples qui permettent de bien les différencier ?
Merci d'avance :D
💖💕🌞TutriSHe de SH 2020🌞💕💖
Tu es génial.e, intelligent.e et magnifique, crois en toi !

Avatar de l’utilisateur
Lucie G
Tuteur Sciences Humaines
Messages : 24
Inscription : 21 nov. 2017, 22:54

Re: Compétences décisionnelles

08 mai 2019, 14:09

Salut! :D

:arrow: On va reprendre la question par étapes. Tout d'abord, tu as les compétences pratiques du point de vue du soigné. Dans cet ensemble de compétences, deux sous-ensembles se détachent: les compétences relationnelles et les compétences décisionnelles.

:arrow: Faisons un focus sur les compétences décisionnelles. Il en existe deux:
- la capacité à consentir au soin
- la capacité à prendre une décision

NB: une personne peut détenir une compétence sans pour autant avoir la capacité de l'appliquer.

En effet, la capacité à consentir au soin est à la fois une compétence décisionnelle et une capacité à prendre la décision.

:arrow: Pour faire la différence entre les deux et en s'appuyant sur la QR de la colle 1, question 5:
- la capacité à consentir au soin sous-entend que le patient accepte le soin que le soignant lui propose, il consent. Dans la colle 1, l'exemple était : "elle accepte volontiers". On retrouve bien la notion de consentement au soin proposé.

- la capacité à prendre une décision sous-entend que le patient est, ou non, en accord avec le soin proposé par le soignant. Ainsi, dans la colle 1 nous retrouvons l'exemple: "mais celle-ci refuse". En effet, cet exemple illustre ici que la patiente décide de ne pas adhérer au soin proposé par le soignant.

Finalement, la capacité à consentir au soin est une capacité décisionnelle, mais une capacité décisionnelle n'est pas nécessairement un consentement au soin.

Si ce n'est pas clair pour toi ou que tu as d'autres question n'hésites pas! :)

Courage à toi, c'est la dernière ligne droite!
SH TEAM 2019, LA SH DU GROS LOVE 💓

Verrouillé

Revenir à « Cours de M. Camus »